Les débuts de la station balnéaire

Le grand archéologue Arcisse de CAUMONT, fondateur de la Société d’Archéologie Française en 1834, écrit à propos de Villers-sur-mer dans le volume IV  de sa «Statistique Monumentale du Calvados» paru en 1862 :

« Le village de Villers est situé tout près de la mer, à l’extrémité d’une large vallée que dominent de hautes falaises. Il se compose d’une agglomération de modestes chaumières au milieu desquelles se trouve l’église».  Il décrit ensuite cette église (avec dessins à l’appui) en précisant que sa nef remonte au XIème siècle et le chœur au XIIIème…

Tour de l’Eglise primitive (11è siècle)

Vous l’aurez compris, il ne s’agit nullement de l’église actuelle de Villers ! En effet 10 ans après la parution de cette « Statistique monumentale » de Mr De Caumont, il sera décidé en 1872 par la Commune de Villers, confrontée à l’affluence des nouveaux résidents, de construire en lieu et place de l’ancienne église une église néogothique de plus grande dimension.

Mr de Caumont quoique venu à Villers/Mer pour étudier et répertorier les monuments de Villers-sur-mer, ne pouvait s’empêcher de noter, en fin observateur, la mutation « enchanteresse » en cours depuis peu à Villers :

« Entre ce village et la mer se sont élevées comme par enchantement, depuis quelques années, de nombreuses villas destinées aux baigneurs, parmi lesquelles on distingue celle de Mr Pitre-Chevalier…  Mr Pigeory, architecte de Paris, propriétaire d’une grande partie des terrains qui bordent la plage, a fait tracer plusieurs rues et élever un casino. Déjà de nombreuses sociétés s’établissent à Villers pendant les beaux jours de l’été, et ce nombre tend à s’accroître chaque année. De la terrasse du casino, au pied de laquelle sont construites des cabanes en bois pour les baigneurs, on jouit d’une vue délicieuse sur la mer ; au nord apparaît le cap de la Hève (Le Havre) qui commande l’embouchure de la Seine ».

Puis A. de Caumont terminait sa description monumentale de Villers/Mer en décrivant le Château seigneurial de Villers qu’il date du XVIIème siècle.

Le Château de Villers (17ème siècle)

Le patrimoine des villas de Villers

1°) Quelle est cette belle demeure ancestrale de Villers (cachée des regards) ?

2°) Nom et année de construction (inscrit dessus) de cette villa dominant la mer ?

3°) Rare à Villers : une villa dont les propriétaires actuels portent toujours le nom !
Lequel ?

 

 

 

 

 

4°) Construite en 1912 dans un parc de 3 ha (caché), le nom de cette villa ? 

5°) Dans le centre de Villers une villa au style barcelonais qui se nomme ?

 

 

 

 

 

Née de l’immense ferveur de la « Belle Epoque » Villers/Mer a gardé en témoignage, tel un trésor qui la submerge et la dépasse, ces innombrables villas d’un autre temps qui sont autant de preuves de reconnaissance envers la station de Villers-sur-mer.
Ces villas rivalisent toutes en défis lancés à la grandeur et à la magnificence (Villa San Carlo, Villa Les Bosquets, Villa La Commanderie, Villa La Sauvagère, Villa Ambiance, Villa Valombré…), à la vue (Les Quatre-Vents, La Vigie, La Sauvagère …), au style architectural (parisien en briques pour beaucoup, normand pour Castelamarre, art déco pour Les Embruns, plus exotique pour Miramar …), à la finesse (Bois-Lurette, La Clarté, Le Cloître, Villa Arlette …).
Elles constituent la plus grande richesse patrimoniale de Villers.

Séjourner à Villers-sur-mer, station balnéaire dotée d’un site exceptionnel, permet de profiter de tous les plaisirs que peuvent offrir des vacances en bord de mer, mais également d’effectuer à travers ses magnifiques villas, vestiges d’une époque pas si lointaine mais révolue, un voyage à rebours dans le temps. Sans avoir nécessairement à évoquer  la mémoire de Marcel PROUST.

Les élections municipales de 2020

Aux prochaines élections Municipales de mars 2020 les électeurs de Villers/Mer éliront leurs représentants chargés pour les 6 années suivantes (2020/26) d’administrer la Commune et de décider de ses orientations.

Depuis plus de 20 ans à chaque élection municipale à Villers-sur-mer une seule liste s’est présentée, celle proposée par la Municipalité sortante reconduisant en majorité principalement la liste précédente. S’il n’y a rien d’anormal à ce que la liste sortante se représente, l’absence de  listes concurrentes, est surprenante, triste et préjudiciable :

Surprenante !  L‘apathie électorale à Villers interroge : n’y a-t-il donc sur 2800 habitants que des habitants tous satisfaits après un mandat municipal de 6 ans, n’ayant guère de questions, sujets, griefs dont ils aimeraient débattre au cours de confrontations publiques ? Villers constituerait alors bien une exception confirmant la règle qui voit s’affronter à chaque élection municipale plusieurs listes dans toutes les autres grandes stations de la Côte Fleurie.

Triste ! Pour tous les électeurs de Villers/Mer qui seront contraints une fois de plus de participer sans guère d’intérêt ni d’entrain à une élection sans enjeu puisque la liste unique sera élue avec l’intégralité de ses membres préalablement choisis par la Municipalité.

– Préjudiciable ! Pour de nombreux habitants engagés au niveau associatif à Villers/Mer qui souhaiteraient pouvoir s’investir au niveau municipal en dehors de la liste municipale. Et il devrait y avoir de la place pour eux puisque la loi électorale française -qui détermine le nombre de conseillers municipaux en fonction du nombre d’habitants- en impose 23 à Villers qui compte désormais 2800 habitants . Actuellement les 23 conseillers municipaux de Villers sont tous issus de la seule liste … municipale!

Toute liste souhaitant être candidate aux Municipales en 2020 sera tenue de présenter 23 personnes. Ceci peut paraître difficile à rassembler pour une nouvelle liste ! Mais cela l’est déjà autant pour la traditionnelle liste municipale depuis 20 ans! La question vraiment posée par la constitution d’une liste nouvelle n’est pas tant ce nombre excessif de 23, mais la qualité du programme et des personnes prêtes à s’y investir.

La constitution d’une liste électorale devant être achevée 6 mois avant l’élection (soit ~ septembre 2019), date à laquelle débutera la campagne électorale officielle, il est nécessaire de l’entreprendre bien en amont et dès aujourd’hui, dans un temps qu’on appelle la pré-campagne électorale, pour définir un programme et tenter de rassembler des personnes en adéquation avec ce programme.

La loi de la République donne aux Municipalités un privilège exorbitant, celui de financer légalement pendant 6 ans sur des deniers municipaux leur communication envers les habitants, également futurs électeurs. Toute autre liste candidate qui veut se faire connaître doit le faire à ses propres frais.
Nous avons choisi un moyen actuel et économique : un blog (coût 45€/an).

Vous trouverez prochainement sur ce blog des explications et des éléments de réflexion pour les élections Municipales de Villers-sur-Mer en 2020.

admin@villers-mer-avenir.com