Villers-sur-mer station extra-or-de-mer

 L’avenir de la Commune de Villers-sur-Mer

L’avenir de la commune où on vit, de manière permanente ou temporaire, n’est sans doute pas  toujours la préoccupation quotidienne de ses résidents. Toutefois, être concerné par cet avenir est une question de bon sens dans une société où les changements s’accélèrent.

1°) Villers-sur-mer un petit village rural ancestral s’est transformé depuis 150 ans en une station balnéaire de renom comme cela a été le cas pour ses prestigieuses voisines, Cabourg, Deauville, Trouville…  avec lesquelles elle partage le littoral  dit de la «Côte Fleurie», où le «Pays d’Auge» – un des emblèmes de la Normandie – vient s’achever en baie de Seine.

Une station extra-or- de-mer

Son succès permanent, comme celui de ses consoeurs, a toujours tenu :
– à sa proximité de Paris et aux infrastructures de transport qui l’y relient (train et autoroute)
– à une station balnéaire dotée d’une très grande plage de sable fin et d’une eau de baignade de qualité
– à un magnifique arrière-pays, le « Pays d’Auge », terroir de merveilles touristiques et gastronomiques.

Ce succès explique que sa population permanente n’ait cessé de croître aux 19ème et 20ème siècles, nombre d’artisans/commerçants venant répondre aux besoins de résidents secondaires toujours plus nombreux.

2°) Villers-sur-mer est ainsi devenue une commune importante comptant 2 800 habitants permanents (recensement au 1er janvier 2018), offrant toujours plus d’équipements, de services, de commerces, d’animations…  où l’on peut dorénavant bien vivre à l’année.
Ainsi de nouveaux habitants en provenance d’horizons divers, attirés par le  charme balnéaire normand, viennent-t-ils s’y fixer désormais :
– des retraités faisant de leur résidence secondaire leur résidence principale
– des actifs n’ayant pas nécessairement un lien avec l’économie balnéaire de Villers dont l’activité en région normande ou parisienne s’exerce principalement à distance via les technologies modernes de communication qui nécessitent moins de déplacements physiques.

3°) Villers-sur-mer, devra demain conjuguer à la fois :

– sa station balnéaire qui depuis 150 ans n’a cessé de se développer et dont elle est toujours économiquement très dépendante et avec une économie touristique difficile à gérer
– une ville nouvelle en devenir qui voit affluer une population diverse n’ayant plus de lien direct avec l’économie de la station balnéaire

La Municipalité de Villers devra chercher à analyser et conjuguer ces 2 aspects pour un développement harmonieux de sa commune.

Villers/Mer doit s’atteler à penser son avenir, son avenir proche afin d’éviter de possibles écueils, mais aussi son avenir plus lointain qui lui lui permettra de s’inscrire durablement dans le 21ème siècle !

Une station extra-or-de-mer comme Villers a besoin de cette réflexion, car elle mérite le meilleur !

Marc GERONDEAU

Le vote est un privilège démocratique

A tous les électeurs de Villers,

Ce site a pour objet de mobiliser les électeurs de Villers-sur-mer afin qu’ils se réapproprient en 2020 l’élection municipale qui tous les 6 ans désigne  leurs représentants au Conseil Municipal.

Depuis des décennies il n’y a plus jamais eu à chaque élection municipale de  Villers qu’une seule liste candidate remaniant à la marge la liste sortante.

Le vote des électeurs y est sans objet puisque la composition du conseil municipal est établie à l’avance sans leur avis, et que son élection est certaine ! Seules inconnues : la participation et les bulletins nuls !

Villers y a perdu depuis plus de 30 ans ce qui fait le mérite de la démocratie : la consultation des électeurs inscrits (2260  à Villers !) afin  que ceux-ci débattent et choisissent entre des projets/programmes proposés par différentes listes concurrentes.

Comment expliquer la singularité d’une telle candidature unique à Villers, sans jamais la moindre alternative démocratique, qui les prive d’un vrai débat sur des programmes électoraux revendiqués ? Différentes hypothèses entendues ici ou là ne peuvent justifier la résignation des 2260 électeurs.

Villers est devenue une vraie ville, et c’est aux seuls vrais villersois de la gérer, cela ne nous regarde pas ! Certes Villers est devenue une ville. Mais qui sont parmi les électeurs les vrais villersois, et qui sont les autres, pourtant électeurs aussi ? Quels poids pèsent-t-ils respectivement ?

Il n’y pas de choix majeurs à faire à Villers, une station balnéaire qui fonctionnera toujours très bien, tant elle a de qualités intrinsèques ?
C’est faux. Il y a des choix très importants à faire engageant l’avenir de la station, qui impacteront tous ses résidents, locaux ou secondaires.


Il y a une excellente municipalité compétente en place, et qui fait pour le mieux ? Il serait étonnant que vous soyez toujours d’accord avec tout ce que fait cette municipalité … ou tout ce qu’elle ne fait pas ! Ne diriez-vous pas plutôt que vous la laissez gérer Villers toute seule, d’autant qu’elle ne vous demande surtout pas de participer à sa gestion ?

Sans aucune raison majeure donc pour une telle « absence démocratique », il appartiendra aux électeurs de prendre leurs responsabilités en 2020 :

– soit se satisfaire à nouveau d’un mode d’élection sans aucune liste d’opposition, « élisant » sans eux une fois de plus, un « nouveau » Conseil Municipal n’ayant même pas eu à faire campagne et présenter un projet.

– soit s’impliquer  dès maintenant eux-mêmes dans de nouvelles listes exprimant la diversité d’idées et d’intérêts d’une population riche de 2800 âmes, avec pour bénéfice un débat électoral, et une opportunité d’avoir des « conseillers municipaux » pour les représenter.

Nous pensons que l’élection 2020 doit mettre fin au monologue actuel 
de la liste municipale reconduite par défaut depuis 30 ans. Celle-ci n’est plus à l’écoute des habitants, et gère Villers en solo, sans opposition, avec des élus sans guère d’idées, et pour beaucoup confinés au silence.

Villers vivant depuis des années une période charnière difficile avec moins de ressources, et une réforme territoriale à mettre en place depuis 2017, l’élection devra être l’occasion d’entendre la municipalité sur sa gestion.

Tel sera le 1er objectif de notre liste « Villers Avenir » : que la municipalité actuelle rende clairement compte devant les électeurs de la gestion de son mandat passé de 6 années. Le 2ème étant évidemment la confrontation entre programmes respectifs pour la mandature à venir 2020-2026.

Il est temps d’entendre les voix des forces vives de Villers.

Pour l’avenir de Villers/Mer, de tout coeur avec vous,

Marc GERONDEAU
Président (2014/2016) du Tennis Club de Villers

 

Villers doit redevenir une commune démocratique en 2020

Aux élections municipales de mars 2014, il y avait 2263 électeurs inscrits à Villers/Mer. Il y eut une abstention de 42% des inscrits, et sur les votes exprimés 13,2% de bulletins blancs/nuls .
Contre, pour celle de 2008, sensiblement le même nombre d’électeurs inscrits (2231), mais seulement 33,8% d’abstention, et 4% de bulletins blancs/nuls sur les votes exprimés.

En définitive, en 2008 le maire avait-t-il été élu avec 63,5% des voix des électeurs inscrits, quand en 2014 le maire (actuel) n’a été élu qu’avec seulement 50,4% des voix des électeurs inscrits !

  • Une remarque préalable sur la démocratie et les Municipales à Villers :

– Dans les 2 cas(2008/2014), comme c’est le cas depuis très longtemps à Villers, il n’y avait qu’une seule liste candidate, que nous appellerons « la liste Municipale » car on y retrouve en grande majorité les sortants de la liste du mandat municipal précédent (mandat de 6 ans).

– Cette absence d’autres listes candidates est déjà un très mauvais signe concernant la vie démocratique à Villers car elle montre un manque de mobilisation de la population villersoise (2800 habitants) pour s’impliquer activement dans la vie politique de sa Commune.

-De plus, comme il n’y a aucun enjeu sur le résultat, la liste candidate étant élue d’office, les électeurs ne s’intéressent guère à l’élection qui ne donne lieu à aucun vrai « débat » électoral sur de réels programmes.

  • Il n’y a plus de majorité consensuelle à Villers-sur-mer :

Cette remarque préalable étant faite, on observera que les villersois en 2008, même sans enjeu réel sur le résultat ont quand même élu leur maire avec 63,5% des voix des inscrits, ce qui est remarquable, et ce qui signifie une adhésion des électeurs pour ce maire.

Alors qu’en 2014, ils n’ont élu le maire qu’avec 50,4% de voix favorables des inscrits, soit 13 points de moins qu’en 2008, c’est-à-dire sans majorité claire.

Les villersois veulent-t-ils une fois de plus en 2020 élire leur prochain maire, avec toujours la même vieille liste unique municipale, à nouveau sans aucun débat électoral ni enjeu sur le résultat, et probablement un maire encore plus mal élu (soit, en cas de 13 points de moins à nouveau, 37,4% des inscrits)Un maire ainsi élu n’aurait aucun crédit auprès de sa population !

L’élection municipale de Villers ne peut plus se faire ainsi par défaut … de listes concurrentes comme cela a été le cas depuis des années lorsqu’il s’agissait d’un maire consensuel reconnu pour ses nombreuses réalisations, qui était assuré d’être élu.

Ce n’est plus le cas aujourd’hui, et au vu des chiffres officiels cités plus haut, cela ne l’était déjà plus en 2014, quand la vieille « liste électorale » héritée du passé n’a pas obtenu de majorité claire (50,4%), alors qu’il n’y avait même pas de listes d’opposition !

La prochaine élection municipale devra se faire avec une adhésion beaucoup plus franche des électeurs villersois pour une liste, et sur un vrai programme, en concurrence avec des listes rivales présentant également un programme

En conclusion, les électeurs villersois doivent se réveiller et présenter des listes électorales nouvelles en 2020.

Le contraire constituerait de leur part un véritable abandon de leurs droits électoraux. Rappelons que la politique, au sens le plus large, peut se définir comme la façon dont une population ou société, ici la Commune de Villers/Mer, est gérée par ses dirigeants, et concerne à ce titre chacun de ses membres.

Les habitants de Villers ne peuvent se cantonner à l’associatif auquel on sait qu’ils donnent beaucoup ! Ils doivent aussi se préoccuper de qui les dirigent, comment, et vers quoi ! Une élection municipale ça sert à cela, c’est éminemment politique car tout après en dépend, associatif compris !

Des listes Villers 2020 autour d’un programme

Une liste … pour qu’existe déjà une démocratie locale avec au moins 2 listes !

Nous avons exposé précédemment (dans notre article du 27/07/17 « Les Elections Municipales de 2020 ») les raisons premières et légitimes de notre engagement pour ces municipales 2020 qui sont de rompre avec la vieille tradition de la liste unique municipale à Villers :

– qui ne donne lieu à aucun véritable débat électoral démocratique, pourtant bien nécessaire sur la vie à Villers, et sur les grands enjeux concernant son avenir, puisque la seule liste à se présenter est assurée d’avance d’être élue,

– qui envoie en bloc les 23 personnes de cette liste, choisies par ses seuls soins, au Conseil Municipal, lequel n’aura pendant 6 ans aucun contre-pouvoir sous la forme de conseillers municipaux « d’opposition ».

Une liste … pour obliger les listes candidates à s’engager sur un programme !

Normalement, on ne se présente pas à une élection, avec une chance réelle de l’emporter, sans un programme alliant vision et engagements détaillés qui ait un sens, ce qui a pourtant pu être le cas par le passé du fait qu’une liste unique, donc sûre d’être élue, n’a pas vraiment à faire connaître son éventuel programme. Et, 6 ans plus tard, on ne peut pas plus la juger sur ses résultats, faute d’un programme électoral préalablement défini !

Nous souhaitons redonner un sens à l’élection municipale à Villers afin qu’elle ne soit pas un simulacre d’élection sans aucun intérêt !
Nous nous engageons pour notre part à construire notre liste autour d’un programme pour Villers-sur-Mer avec une vision globale pour son avenir et des engagements de réalisations et de résultats, sur lesquels notre bilan pourra être jugé 6 ans plus tard.

Une liste… pour laquelle nous devons mener un travail d’étude et de réflexion

Il y a un grand travail à réaliser pour être prêts en 2020, qui ne nous sera pas facilité par les autorités locales qui gèrent Villers depuis longtemps.

Faute de mener ce travail, et qu’il débouche sur une vision et un plan à 6 ans pour Villers, nous ne nous présenterons pas car notre souhait n’est pas d’occuper le pouvoir pour le pouvoir, ni d’être dans une critique systématique de l’équipe municipale en place, mais bien de proposer une vision largement renouvelée pour Villers au-delà de 2020, qui ait un sens et une ambition forte.

La critique est aisée, mais l’art est plus difficile ! Or c’est l’art seulement qui nous intéresse.

L’élection à liste unique est un simulacre d’élection

Aux prochaines élections Municipales de mars 2020 les électeurs de Villers/Mer éliront leurs représentants chargés pendant 6 ans (2020/26) des orientations de la Commune et de sa gestion.

Or depuis 30 ans à chaque élection municipale à Villers/Mer il n’y a jamais eu qu’une seule liste à se présenter, proposée par la Municipalité sortante et reconduisant en très grande majorité sa propre liste.

S’il n’y a rien d’anormal à ce qu’une liste sortante se représente, l’absence de toute liste concurrente sur une aussi longue période est SURPRENANTE, TRISTE, et PREJUDICIABLE au regard de la démocratie.

–   SURPRENANTE  quand toutes les stations balnéaires  voisines sur la Côte Fleurie ont, à chaque élection, un débat électoral animé entre listes rivales. Y aurait-t-il  donc à Villers/mer une spécificité locale justifiant l’adhésion inconditionnelle de ses 2260 électeurs, sans qu’aucune question, qu’aucune controverse sur la gestion municipale ne mérite jamais un débat et un vote ?

–   TRISTE pour l’ensemble des électeurs de Villers qui tous les 6 ans sont contraints de se prêter à un simulacre d’élection municipale, sans le moindre intérêt ni enjeu, puisque la liste municipale, unique candidate, composée de membres choisis exclusivement par la Mairie – excluant bon nombre de bénévoles associatifs est assurée avant même l’élection d’être élue dans son intégralité.

–   PREJUDICIABLE au fonctionnement démocratique de la Commune, puisqu’un tel système de liste unique n’offrant aucune possibilité d’élus municipaux d’opposition conduit à un fonctionnement municipal « en vase clos » où les décisions et la parole municipale ne peuvent être discutées.

Aussi, souhaitons-nous dénoncer ici une pratique municipale devenue habitude qui a conduit depuis trop longtemps à éloigner les électeurs de Villers/Mer de la « chose publique »– laquelle n’appartient pourtant qu’à eux seuls -, pour la concentrer dans un cercle restreint.

Nous appelons aujourd’hui à un renouveau démocratique à Villers afin de permettre un dialogue et un choix véritable aux habitants, aux raisons suivantes :

–  une ville de 2 800 habitants mérite une élection ouverte qui soit l’occasion de débats avec les électeurs, d’engagements de listes sur un programme municipal pour 6 ans, d’un vote avec enjeux pour la composition du Conseil Municipal où chaque liste candidate sera représentée par des conseillers municipaux au prorata de son score.

– il n’est pas difficile sur le plan administratif de présenter une liste nouvelle et de l’enregistrer en temps voulu pour l’élection municipale.

– il reste 2 années avant l’élection de 2020, temps suffisant pour définir un projet autour d’une vision d’avenir d’ensemble et d’objectifs pour Villers, de constituer une équipe de campagne pour discuter avec les électeurs, de bâtir un programme municipal complet, puis finaliser une liste municipale autour de ce programme.

– une liste devant réunir 23 noms, cela permet à de nombreux électeurs d’y travailler (ce nombre sera  sans doute un peu revu à la baisse avant 2020).

 

Les listes électorales devant être finalisées 6 mois avant l’élection de mars 2020 (soit vers septembre 2019, date à laquelle débutera la campagne électorale officielle), il est nécessaire de les constituer bien en amont, dans un temps qu’on appelle la pré-campagne électorale, nécessaire à la définition de leur projet électoral et de leur constitution nominale.

La loi de la République donne aux Municipalités un privilège exorbitant, celui de financer légalement pendant 6 ans sur des deniers municipaux leur communication envers les habitants, également futurs électeurs. Toute autre liste candidate doit communiquer à ses propres frais.
Nous avons choisi un moyen actuel et économique : un blog (coût 45€/an).

Vous trouverez prochainement sur ce blog des réflexions, des explications sur notre vision d’avenir pour Villers, les élections Municipales de Villers-sur-Mer en 2020.

admin@villers-mer-avenir.com