Diagnostic 2017 et projets 2020

Villers-sur-mer, diagnostic fin 2017

Une nouvelle Municipalité élue en 2014 par défaut 

– En 2014 Mr VAUCLIN s’est retiré après 19 années comme Maire pendant lesquelles il a transformé Villers et tiré la station balnéaire de Villers vers le haut. Son bilan compte de nombreuses innovations et réalisations spectaculaires, comme le Marais, le Villare, le Paléospace, la stabilisation de la plage, l’image du dinosaure pour Villers, les animations, l’aménagement de la ville… A tel point que Villers est aujourd’hui très respectée par ses voisines de la Communauté de Communes à laquelle elle appartient, la Communauté de Communes Cœur Côte Fleurie (CCCCF).

– Une liste municipale constituée essentiellement des adjoints de G. VAUCLIN conduite par Mr J.P. DURAND, le nouveau Maire, a alors pris le relais. Elle a été élue avec 50,4% des inscrits contre 63,5% en 2008 pour le maire précédent.
Quel programme avait-t-elle ? Quelles sont ses réalisations à ce jour ?

2014-2020, un mandat municipal pour rien ?

– Force est de dire que de programme cette liste n’en avait pas, si ce n’est (cf. Interview Ouest France fin 2013 de Mr DURAND« le bien-être des villersois » (beauté, propreté, entretien de la ville…), davantage de logements sociaux pour garder les jeunes, la poursuite des animations.

Autant dire qu’il s’agit pour une mandature municipale de 6 ans d’une ville de 2800 habitants, d’un programme vague et à minima dont il est bien difficile de juger des résultats, tous de nature « qualitative », même pour les logements sociaux, qui ne semblent pas avoir progressé à ce jour.

– Confrontée aux mêmes difficultés financières que toutes les communes françaises, la municipalité a fait le choix, plutôt que de réorganiser l’administration municipale, et de chercher à accroître les recettes du budget municipal, de reculer nombre d’échéances lui incombant : restauration de l’église, travaux d’enfouissement des réseaux, rénovation de la digue ouest, entretien de la commune …).
Tout ce qui était prévu se fait avec retard.

Enfin, elle a aussi choisi de transférer à Deauville dans le cadre de la loi NOTRe, l’essentiel de ses propres prérogatives (Office du Tourisme, Sports, Services Municipaux …).

Cette situation de démission et de repli sur soi ne doit plus continuer

Avant de se faire élire, une liste municipale a normalement le devoir de faire état d’une vision d’avenir pour sa commune, garante de ses décisions à venir. Mais la liste actuelle de Villers n’a fait état en 2014 d’aucune vision pour Villers, sinon ce « bien-être au quotidien ».

Le diagnostic de son action est aujourd’hui défavorable : Villers/Mer n’a relevé aucun défi, ni celui des difficultés financières, ni celui de l’indépendance, se faisant absorber par Deauville, ni même celui de ce « bien-être villersois » pour lequel elle s’était engagée. Aujourd’hui Villers est dirigée par une municipalité qui gère la commune sans aucune pré-vision ! Elle se contente d’accompagner au coup par coup telle ou telle initiative dans sa ville sans choisir ses grandes orientations.

Aux nombreux habitants de Villers qui restent encore dans l’idée, héritée d’un passé récent, d’une municipalité visionnaire tirant la commune vers le haut, nous disons clairement que ce n’est plus le cas !

Une vision réfléchie et des projets pour 2020

Une autre vision pour Villers-sur-mer

Une grande et prestigieuse station balnéaire comme Villers (2800 habitants), née en même temps et à l’égal de ses proches voisines très connues (Trouville, Cabourg, Deauville …), doit faire à chaque élection un choix sans équivoque entre relever les défis imposés par des stations balnéaires concurrentes de niveau national, ou à défaut annoncer d’autres choix.

La Municipalité, sans même solliciter l’avis des villersois, a profité de la loi NOTRe qui ne l’imposait pas, pour se ranger, contrairement à Trouville, sous la bannière de Deauville.
Cela lui a permis de ne pas même avoir à concevoir une possible façon de rester indépendante de stations balnéaires leaders, alors qu’elle en a les capacités avec son grand patrimoine.

Ce faisant la Municipalité a signé avec Deauville un accord inégal ! Et une fois le temps des noces passé, les villersois vont rapidement se rendre compte que ce ne sont plus eux qui décident de ce qui se passe à Villers !

Aux natifs/amoureux de Villers, qui pensent que sa station balnéaire a sa propre histoire et sa propre identité, nous demandons de réagir pour que Villers se montre digne de son passé !

Une élection 2020 pour un véritable référendum sur l’avenir de Villers !

Il faut que les 2 800 habitants de Villers soient conscients que la commune de Villers n’existe et ne vit que par et grâce à sa station balnéaire. Avant cette station balnéaire il n’y avait presque rien à Villers, si elle périclitait il n’y aurait à nouveau plus rien.

Chaque électeur de Villers, même s’il n’est pas directement ou particulièrement concerné par la station balnéaire (devenue aussi station touristique), doit être conscient que lui-même comme la Commune de Villers dépendent essentiellement, à défaut de nouvelles activités économiques importantes, de la station balnéaire de Villers, et donc de tout ce qui la concerne (plage, équipements sportifs, activités de loisirs ou culturelles, animations de masse ou spécifique, événements, résidences secondaires, activités commerçantes …).

Une municipalité qui n’affiche pour programme que le « bien-être » de ses habitants (quelle municipalité ne le souhaiterait-t-elle pas ?) élude l’essentiel qui est qu’elle doit avant tout, comme ses voisines, retrousser ses manches pour développer les activités de sa station balnéaire, sa seule richesse économique, ce qui est beaucoup plus difficile !

La Municipalité a préféré jeter l’éponge et souhaite câliner et bientôt soigner ses habitants ! En commençant par les endormir !

Mais ça ne marche pas comme ça, et nous pensons qu’il faut reprendre les choses dans le bon ordre à Villers : une vision d’ensemble, des projets à la hauteur du très grand potentiel de la station historique de Villers, de la croissance pour sa station balnéaire avec des réalisations et des réussites, qui profiteront au budget municipal, et à tous les habitants de Villers.

Marc GERONDEAU
« Penser Villers Plus Loin »
Blog : villers-mer-avenir.com